Nous utilisons des cookies propres et de tiers afin de regrouper des informations statistiques sur votre navigation et vous montrer la publicité en relation avec vos préférences. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Plus d'info et modification des paramètres Accepter

L'Espagne tenue en échec en Russie

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 7,716

Pin
Sergio Busquets, Espagne. GOAL

L'Espagne tenue en échec en Russie

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 7,716

L’Espagne a été tenue en échec en Russie mardi soir (3-3) lors d'une rencontre amicale riche en buts.

L'Espagne n'a pas eu le match facile face à une formation russe très accrocheuse sur son sol ce mardi soir en match amical à la Zenit Arena de Saint-Pétersbourg. Pourtant, ce sont bien les visiteurs qui ont ouvert le score et ce, dès la 9e minute.

Un but qui porte à la fois la marque du Real Madrid et du Barça, puisque c'est Marco Asensio, depuis le flanc gauche, qui servait Jordi Alba d'un centre fort joliment exécuté. Le latéral catalan coupe au premier poteau pour ouvrir le score et offrir, en retour, sa première passe décisive en sélection au jeune madrilène. On se dit alors que l'Espagne va jouer à sa main et que la Russie va devoir se découvrir. D'autant que peu après la demi-heure de jeu, la Roja obtient un pénalty pour une main dans la surface signée Kuzyaev. Ramos transforme, mais l'Espagne ne rentrera pas aux vestiaires avec un advantage de deux buts. Smolov y veillera avec une réalisation pour les Russes peu avant le repos (41e).

La Russie, très insistante en fin de première période, parviendra à égaliser par Miranchuk en début de second acte (51e). Mais Sergio Ramos redonnera un court avantage à la Roja de nouveau sur pénalty après un accrochage sur Busquets dans la surface russe consécutivement à un coup franc ibérique. 2-3 et un nouveau doublé pour Ramos 12 ans après (il avait mis deux buts face à San Marin en octobre 2015), mais la messe est loin d'être dite. Encore une fois, c'est Smolov qui vient contrecarrer les plans des visiteurs à 20 minutes du terme (70e).

Le même Smolov échouera en toute fin de rencontre lors d'un 1 contre 1 avec De Gea et rate donc une belle opportunité de réaliser le triplé. La Russie continue de pousser dans les ultimes instants du match afin de remporter ce match de prestige devant ses fans, mais rien n'y fait. Et après un accrochage entre le portier russe Lunev et l'Espagnol Rodrigo qui laisse le gardien local en sang (il quittera le pré peu après), les deux équipes se quittent dos à dos avec des enseignements plein la besace.

 

 

BeSoccer

BeSoccer

infos 22K RANK 1
vues 66M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook